La Maison des Sciences Numériques (LaMSN)

 

Quelles sont les grandes orientations de la stratégie numérique à l’USPN ?

L’USPN a pris pleinement conscience des enjeux multiples liés au numérique et l’a défini comme un axe transversal concernant l’ensemble de ses activités en l’inscrivant dans son plan stratégique. Elle entend ainsi se positionner comme un acteur majeur de la transition numérique sur son territoire, un objectif qui inclut notamment le développement d’infrastructures et de services numériques. L’université Sorbonne Paris Nord propose de doter le nord parisien, territoire ayant des atouts majeurs dans le numérique, d’un pôle d’excellence dédié au numérique combinant recherche, formation et innovation. C’est dans cette démarche qu’a été créée LaMSN, première Maison des Sciences Numériques du paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Qu’est-ce que LaMSN ? 

LaMSN est une nouvelle structure qui apportera de nouveaux espaces de recherche, de formation et d’innovation et complétera les espaces déjà existants à l’université Sorbonne
Paris Nord. C’est une organisation permettant de regrouper et de structurer sur un site scientifique des expertises pluridisciplinaires de grande ampleur autour du numérique. LaMSN est un tiers-lieu au cœur de l’université qui intègre un complexe événementiel, un lieu de valorisation de la re
cherche partenariale, des espaces de pédagogie innovante (OPéNL@b : Outils Pédagogiques Numériques Lab), des bureaux nomades, et des espaces de co-working, constituant ainsi un modèle original de rencontres et d’innovation entre l’université, le monde socio-économique et la société civile. LaMSN est un lieu de travail flexible, agile et réactif aux interactions avec des sources externes d’idées, et ouvert à la mixité des carrières entre l’université et les entreprises. LaMSN est principalement destinée à venir en appui à la communauté scientifique académique et levier pour le monde socio-économique. Elle est ainsi complémentaire avec les autres structures de recherche et de formation existantes à l’université.

Quelles sont les missions de LaMSN ?

LaMSN est fondée sur trois piliers : recherche, formation, et innovation. L’articulation entre ces trois dimensions et l’approche interdisciplinaire déployée au sein de LaMSN est un facteur différenciant et innovant qui doit faciliter le passage des innovations de l’idée au marché. LaMSN a pour mission d’offrir un support exceptionnel pour renforcer : le continuum recherche – entreprises, le continuum recherche – société et le continuum recherche – formation. LaMSN a pour objectifs de développer une vision intégrative en recherche de pointe couplée à des formations d’excellences et de booster les relations entre le monde académique et industriel. L’intérêt est double : d’un côté, favoriser l’employabilité des étudiants, qui seront formés aux dernières technologies utilisées par l’industrie, et de l’autre, offrir un appui à l’entrepreneuriat local et à la recherche scientifique autour des sciences numériques.

Où est implantée LaMSN ?

LaMSN a pour vocation de mettre en place un réseau emblématique de plusieurs nœuds, ancrés dans des campus universitaires et maillant le territoire : elle est pensée comme une structure multi-nœuds évolutive. Un premier nœud est déjà installé sur le campus de La Plaine Saint-Denis dans le bâtiment George Sand, juste à côté de la MSH Paris Nord et du Campus Condorcet. Cette situation géographique favorise les interactions interdisciplinaires dans un environnement riche et dynamique. Par ailleurs, un deuxième nœud de LaMSN aura une place privilégiée au sein du campus de Villetaneuse : directement reliée au forum, foyer de la vie universitaire, et à la nouvelle bibliothèque universitaire Edgar Morin, inaugurée en 2018, ce sera également un lieu physiquement ouvert sur la ville.

Quels sont les grands champs thématiques de LaMSN ?

LaMSN est nourrie par une approche interdisciplinaire : celles des sciences numériques, qui se base sur les sciences du numérique, c’est à dire les sciences de l’information et de la communication, incluant les sciences informatiques, les mathématiques appliquées, l’automatique, le traitement du signal, ou la robotique, pour analyser et résoudre des problèmes scientifiques. Les champs thématiques couverts par les activités de LaMSN s’inscrivent dans ce cadre. Parmi les principaux, on peut citer la confiance et l’éthique numériques, la santé et le numérique, l’intelligence artificielle et la science des données, la transition numérique et la transition énergétique ou encore la création et les arts numériques.

Concrètement, quelles sont les différentes activités de LaMSN ?

Derrière la structure de LaMSN, l’enjeu est double. Premièrement, il s’agit de proposer au sein de l’USPNune structure dotée d’infrastructures numériques à la pointe du progrès. Deuxièmement, il s’agit d’attirer les entreprises, grandes et moins grandes, au sein de l’université afin de donner naissance à des projets mixtes mêlant public universitaire (étudiants, enseignants-chercheurs, …) et public entrepreneurial. Dans ce contexte, LaMSN propose une offre de services et d’activités de deux grandes catégories : les formations hautement spécialisées et les activités R&D et de conseils.

Les formations sont pour le moment de trois types : Formations en langues (tout public) ; Formations certifiantes reprenant des modules de formations très spécialisés liés au numérique à destination d’ingénieurs, cadres d’entreprises ; Formations en pédagogie digital (ou digital learning) à destination de responsables RH.

Les activités de conseils peuvent quant à elle être de deux types avec dans tous les cas un même point de départ : une entreprise arrive avec un problème à résoudre, en lien avec des enjeux scientifiques du numérique (informatique, intelligence artificielle, science des données, droit en numérique, santé numérique, etc.). La différence se joue dans les modalités de l’accompagnement et la nature du problème soumis. L’entreprise aura ainsi le choix, soit d’être suivie par deux ou trois chercheurs, soit par une équipe mixte (équipe-projet) composée d’étudiants, de chercheurs et de personnels de l’entreprise. L’équipe-projet est l’unité de base à LaMSN, elle est constituée d’une dizaine de personnes rassemblées autour d’un leader scientifique : elle agrège les experts nécessaires à la conduite d’un projet de recherche prédéfini en accord avec une entreprise.

Quelques exemples d’équipes-projets :

Nous avons déjà identifié 5 équipes-projets : une première autour de l’Intelligence artificielle et la science des données (IASD), soutenue notamment par Facebook (à travers des bourses de doctorats et de masters) et Google (à travers les ateliers numériques), une seconde qui porte sur les arts numériques (MUNsTRA) avec la participation de l’IRCAM, une en cours de montage sur la cyber-sécurité (SyberSec) avec le soutien d’iTrust et de Data Driven Advantage, une sur la pédagogie numérique (OPéNL@b) animée par nos ingénieurs pédagogiques, et une autre sur la santé numérique (Moveo) soutenue notamment par Microsoft, Evolutis et d’autres partenaires dont des universités étrangères. Cette dernière est dédiée à l’intelligence artificielle et la réalité augmentée au service de l’apprentissage et la pratique de la chirurgie.

Comment est gouvernée LaMSN ?

Actuellement, LaMSN est gouvernée par trois comités dont lesrôlessontcomplémentaires :

  • Le Comité de Pilotage, composé d’environ cinq membres de l’USPNse réunit régulièrement. Son rôle consiste notamment à définir et à suivre les programmes et les activités de LaMSN, et à engager toute autre activité qui s’avèrerait nécessaire à la bonne exécution des conventions de financement. Le Comité de Pilotage établit pour chacune des réunions du Comité d’Orientation Stratégique un rapport sur les travaux en cours au sein de LaMSN et sur les propositions de travaux nouveaux.
  • Le Comité d’Orientation Stratégique, composé d’une vingtaine de membres dont un tiers de personnalités extérieures, prend connaissance du rapport d’activité préparé à cet effet par le Comité de Pilotage. Le Comité d’Orientation Stratégique prend également connaissance du rapport d’évaluation des travaux de LaMSN émis par le Comité Scientifique. Le Comité d’Orientation Stratégique valide les propositions à l’unanimité pour les activités à venir émises par le Comité Scientifique et peut infléchir ses orientations, en s’appuyant sur l’avis motivé du Comité Scientifique. Le Comité d’Orientation Stratégique vote le budget annuel de LaMSN.
  • Le Comité Scientifique a pour vocation d’enrichir les travaux de LaMSN en les confrontant aux regards de pairs et en accroissant son rayonnement international. Il est composé d’environ une demi-douzaine de scientifiques externes à LaMSN conduisant des travaux de recherche dans des champs similaires et complémentaires à ceux de LaMSN. Il a pour mission d’apporter une vision critique constructive externe sur les productions de LaMSN et d’en accroître le rayonnement académique, en particulier à l’international. Il émet des avis et recommandations consultatifs à destination du Comité d’Orientation Stratégique.

Quelle est la prochaine étape pour LaMSN ?

Dans le cadre du PIA3, action «ouvrir de nouveaux modes de gestion aux universités», le PIA investira de manière avisée (en fonds propres) dans des sociétés adossées à des universités et/ou des organismes de recherche (Sociétés universitaires et de recherche : SUR) et dont la mission sera de concevoir et/ou de déployer l’ensemble de ces activités : offre de formation nouvelle, équipement assis sur un modèle économique original partagé avec les entreprises, activité de recherche concurrentielle, schéma immobilier visant à maîtriser et valoriser économiquement le patrimoine du site. Ces investissements favoriseront notamment la mixité des campus en cherchant à mélanger, sur un périmètre donné, la présence des entreprises, de la formation et de la recherche publique et privée. LaMSN semble proche de ce type de structures. Une réponse au PIA3 SUR est en cours de montage avec plusieurs partenaires publics et privés. Ce projet permettra de valoriser l’ensemble des compétences et actifs de l’université et diversifier ses ressources au service de ses missions.

Y-aura-t-il des ouvertures vers l’international pour LaMSN ?

A travers LaMSN, notre université souhaite jouer pleinement son rôle, à la hauteur de la qualité de son enseignement et de sa recherche, pour mettre en place une offre ambitieuse de formations en ligne, et lui permettre de renforcer aussi bien sa visibilité nationale et internationale. L’USPNambitionne devenir une université ouverte, à la carte et attractive, en Europe et à l’international. Avec l’aide du VPRelations Internationales, Daniel Verba et de son équipe, nous préparons un accord de coopération international entre LaMSN et IVADO (Institut de Valorisation des Données), une initiative académique et industrielle québécoise. Une rencontre en juin dernier avec Gilles Savard, professeur de mathématiques et directeur général d’IVADO et une récente réunion, ont annoncé des projets internationaux très ambitieux pour LaMSN.

Une actualité de LaMSN à suivre…

Une première mondiale, en mai prochain : un événement de 24h autour de la chirurgie augmentée, pilotée à partir d’une tour de contrôle au sein des locaux de LaMSN (Campus de La Plaine Saint-Denis) et en lien avec plusieurs pays. Ce projet est porté par une des 5 équipes-projets déjà présentesà LaMSN : celle qui porte sur la santé numérique, dirigée par le Dr. Thomas Grégory, PUPH de chirurgie orthopédique et traumatologique à l’université Sorbonne Paris Nord, Chef du service de chirurgie de la main, du membre supérieur et du sport à l’Hôpital Avicenne. Cette équipe est dédiée à l’Intelligence Artificielle et la réalité augmentée au service de l’apprentissage et la pratique de la chirurgie.

 

 

Pour en savoir plus :

Pr. Younès BENNANI
Vice-Président transformation numérique et interdisciplinarité
Université Paris 13
vpnum@univ-paris13.fr / Younes.Bennani@ieee.org
01 49 40 38 60 / 07 63 99 30 33